illustration de Fouquet Jean

2011-2012 : Politique, religion et constructions étatiques (XIe–XVIe/XIXe siècles)

Après la disparition de l’Empire romain d’Occident et l’affaiblissement de l’Empire romain d’Orient, des rapports modifiés entre autorités politiques et religieuses sont à l’origine de nouvelles constructions étatiques. Au nord comme au sud de la Méditerranée, les liens n’obéissent pas à une logique linéaire d’affirmation d’un régime d’autonomie au détriment d’un régime d’hétéronomie initialement prédominant entre le XIe et le XVIe siècle. A partir de ce moment, cependant, la puissance politique a davantage tendance à s’affirmer dans l’espace européen : de manière significative, le règlement des guerres entre catholiques et protestants y est élaboré par des juristes sans lien direct avec les théologiens. C’est pour étudier ce tableau complexe que les auteurs de ce module ont abordé son analyse sous trois angles : les théories du pouvoir ; les institutions politico-religieuses ; les pratiques du pouvoir.

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *